Introduction des cours Dossiers documentaires Bibliographies
1597, 25 septembre. L’argent du tailleur : Mandement de paiement en faveur de Barthélemy de Laffemas
Notice      Fac-similé interactif      Texte et traduction    Commentaire diplomatique    Commentaire historique
  Dossier 110 image du dossier
Texte original

Balthazar Gobelin, conseiller du roy en son conseil d’Estat, et tresorier de son Espargne, à maistre
Claude de Montescot, conseiller dud. seigneur et tresorier de ses parties casuelles, salut. Nous, pour
satisfaire au vouloir d’iceluy seigneur vous mandons que des premiers deniers provenans des offices
de conseillers presidiaux
, mesmes sur ceulx du Chastellet de Paris nouvellement creez, vous paiez et
delivrez comptant a maistre Pierre de La Bruyere conseiller et argentier du roy la somme de mil
escuz sol a luy ordonnée pour convertir et emploier au fait de sond. office mesmes pour icelle delivrer
à Barthelemy de Laffemas et Beaussemblant, tailleur et valet de chambre de Sa Majesté, sur et en
deduction de la somme de M LXX VII ecutz. X s. a luy deue a cause des parties et fournitures qu’il a
faictes et fournies en l’ordinaire de lad. argenterie pour le service de la personne de Sad. Majesté
durant le quartier de janvier de l’année M VC IIIIXXXI dont nous l’avons apointé et assigné, appointons
et assignons
sur vous par ceste presente signée de notre main que vous recouvrerez et qui nous rendra
comptable au roy notred. seigneur, servant de quitance de nous a votre acquit sur les deniers susd.
d’icelle somme de M escuz de laquelle, des maintenant comme pour lors, nous nous tenons content et
vous en quitons et tous autres. Fait à Paris le XXVe jour de septembre mil VC quatre vingtz dix-sept.

GOBELIN (paraphe)

Soit en se limitant aux données factuelles :

1597, 25 septembre — Paris.

Le trésorier de l’Épargne ordonne au trésorier des Parties casuelles de prélever sur sa recette mille écus au profit de Pierre de La Bruyère, trésorier de l’Argenterie, pour que celui-ci puisse payer à Barthélemy de Laffemas, tailleur et valet de chambre du roi, une partie de ses appointements et fournitures du quartier de janvier 1591.