Introduction des cours Dossiers documentaires Bibliographies
1269, 24 juillet. Acte laïc sous sceaux ecclésiastiques (Franche-Comté)
Notice      Fac-similé interactif      Texte et traduction    Commentaire diplomatique
  Dossier 60 image du dossier
Texte original Traduction
I(n) no(m)i(n)e D(omi)ni, am(en). Ego
Stefan(us) d(omi)n(u)s de Castellione,
(com)pos m(en)tis (et) i(n) sana memoria
(con)stitut(us), i(n) lecto eg(r)itudi(ni)s
existe(n)s, i(n) h(un)c mod(um) ordino
testam(en)tu(m) meum. I(n) p(r)imis eligo
sep(u)ltura(m) mea(m) i(n) eclesia S(an)c(t)i
Pauli Bisu[n]tini, da(n)s (et) (con)cede[n]s
eid(em) eclesie sex lib(r)as
vien(n)e(n)siu(m) si[n]g(u)lis a(n)nis
p(er)cipie(n)das, p(ro) q(u)ib(us) sex lib(r)is
sup(r)ad(i)c(t)is do (et) (con)cedo
q(u)icq(u)i(d) h(ab)eo (ve)l h(ab)ere
possu(m) i(n) t[er]ritorio Bisu[n]tino (et)
i(n) t(er)ritorio de B(er)giles ; q(uod) v(er)o
defuerit de sex lib(r)is sup(r)ad(i)c(t)is
assigno i(n) Valle Daons super o(mn)ib(us)
q(ue) possideo (ve)l h(ab)eo i(n) eade(m)
valle, ta(m) i(n) ho(min)ib(us) ta(m) in
t(er)ris q(u)a(m) i(n) p(r)atis q(u)a(m) i(n)
nemorib(us) (et) reb(us) aliis q(ue) ibid(em)
h(ab)eo (ve)l h(ab)ere debeo. It[em] do (et)
lego eclesie de Bella Valle sex lib(r)as
vien(nensium) si[n]g(u)lis a(n)nis
p(er)cipie(n)das q(u)as assigno sup(er)
mole(n)di(n)nu(m) de Millat, assigno
siq(u)id(em) i(n) o(mn)i q(uod) habeo (ve)l
h(ab)ere possu(m) (et) debeo i(n) d(i)c(t)o
mole(n)dino. It(em) do (et) assigno XX
lib(r)as vien(nensium) d(i)c(t)e eclesie pro
i(n)juriis q(ue) ego (et) an(te)cessores mei
fecer(un)t eid(em) eclesie. It(em) do (et)
(con)cedo ho(min)i meo legio Joha(n)ni
d(i)c(t)o de Valle Daons ma(n)ssum A
Guinat, ita q(uod) eu(n)d(em) ma(n)ssu(m)
teneat et possideat sic(ut) tenet (et) possidet
t[er]ras q(u)as tenet a me. It(em) (con)fiteor
me recepisse a d(omi)no Liebaldo de
Biaffroimo(n)t, d(omi)no meo, XL lib(r)as
vien(nensium) p(ro) q(u)ib(us) sic(ut) homo
ej(us) legius. It(em) remitto Rob(er)to
(con)da(m) p(re)po(s)ito de Chastoillon XL
lib(r)as de debitis meis, ita t(ame)n si
voluerit reman(er)e i(n) d[i]c[t]o loco et
ten(er)e paciones q(u)as h(ab)em(us) i(n)ter
me (et) ip(su)m. It(em) do (et) lego curato
meo de M(er)chat C solidos vien(nensium),
et eclesie de Regné LX solidos, eclesie de
Na(n)crai XL s(olidos), curato de Valle
Daons XL s(olidos). It(em) dedi (et)
(con)cessi abbati (et) (con)ve(n)tui S(an)c(t)i
Pauli Bisu(n)tini q(uod) ip(s)i h(ab)eant
lib(er)am et plenaria(m) potestate(m)
recipie(n)di ho(m)i(n)es i(n) villa mea de
Na(n)crai et habita(n)di i(n) ma(n)ssis
S(an)c(t)i Pauli Bisu(n)tini, salva justicia
mea, sic(ut) i(n) cet(er)is ho(m)i(n)ib(us)
(et) i(n) ma(n)ssis eoru(m)d(em)
habita(n)tibus h(ab)ere (con)suevi. It(em)
dedi d(i)c(t)is abbati (et) (con)ve(n)tui X
l(i)b(ras) p(ro) sep[u]ltura mea i(n) die
obit(us) mei facie(n)da. It(em) dedi Renaudo
servie(n)ti meo LX s(olidos), Girardo (et)
Stefano frat(r)ib(us) LX, Garineto L
s(olidos). Huj(us) aut(em) testam(en)ti
legavi, (con)didi (et) feci executores
religiosu(m) vir(um) dominu(m)
Johan(n)e(m) abbate(m) S(an)c(t)i Pauli
Bisu(n)tini, potente(m) dominu(m)
Liebaldu(m) de Biaffroimo(n)t,
metuendu(m) dominu(m) meu(m)
d(omi)n(u)m Hugone(m) de
Mo(n)teferra(n)do (et) d(omi)n(u)m
Hu(m)b(er)tu(m) decanu(m) de Rubeo
Mo(n)te i(n) o(mn)ib(us) istis
sup(r)ad(i)c(t)is exeq(uen)dis (et)
(com)ple(n)dis. Et si forte, q(uod) absit,
o(mn)ia ista sup(r)ad(i)c(t)a n(on) e(ss)ent
adi(m)pleta (ve)l n(on) possent adi(m)pleri,
volui et suplicavi d(omi)no O(doni),
mis(er)at(i)o(n)e di(vi)na archiepiscopo
Bisu(n)tino, q(uod) ip(s)e o(mn)ia ista
sup(r)adicta (ve)l aliq(uem) defectu(m)
sup(r)ad(i)c(t)or(um) p(er) ce(n)sura(m)
eclesiastica(m) et p(ro) posse suo fac(er)et
adi(m)plere. In huj(us) rei testamoniu(m),
sigilla religiosor(um) viroru(m) d(omi)ni
Joha(n)nis abbatis S(an)c(t)i Pauli Bisuntini,
p(r)ioris de Dola et disc(r)eti viri H(umberti)
decani de Rubeo Mo(n)te ad
req[ui]sit(i)o(n)em meam su(n)t adpensa.
Act(um) (et) dat(um) i(n) vigilia Beator(um)
Jacobi et Ch(rist)ofori, anno D(omi)ni Mo
CCo LXo nono, mense julii.
Au nom du Seigneur, amen. Moi,
Étienne, seigneur de Châtillon, sain
d'esprit et en possession de toutes
mes facultés, me trouvant malade
et alité, établis mon testament de
cette manière. En premier lieu,
j'élis sépulture dans l'église Saint-
Paul de Besançon, donnant et
concédant à ladite église six livres
viennois à percevoir chaque année ;
pour lesquelles six livres susdites je
donne et concède tout ce que j'ai ou
peux avoir dans le finage de
Besançon et dans le finage de
Burgille ; ce qui manquera des six
livres susdites, je l'assigne au
Valdahon sur tout ce que j'ai et
possède dans ledit val, tant en
hommes et en terres qu'en prés, en
forêts et autres biens que j'ai ou
dois avoir à cet endroit. De même,
je donne et lègue à l'église de
Bellevaux six livres viennois à
percevoir chaque année, que
j'assigne sur le moulin de Millat,
c'est-à-dire que je l'assigne sur tout
ce que j'ai ou peux et dois avoir
audit moulin. De même, je donne et
assigne 20 livres viennois à ladite
église pour les torts que moi et mes
ancêtres avons faits à ladite église.
De même, je donne et concède à
mon homme lige Jean, dit du
Valdahon, un manse À Guinat, en
sorte qu'il tienne et possède ledit
manse comme il tient et possède les
terres qu'il tient de moi. De même,
je reconnais avoir reçu du seigneur
Liébaud de Beaufremont, mon
seigneur, 40 livres viennois, pour
lesquelles je suis son homme lige.
De même, je fais remise à Robert,
jadis prévôt de Châtillon, de 40
livres de dettes, si tant est qu'il
veuille demeurer audit lieu et
observer les accords que nous
avons lui et moi. De même, je
donne et lègue à mon curé de
Marchaux 100 sous viennois, et à
l'église de Rigney 60 sous, à
l'église de Nancray 40 sous, au curé
du Valdahon 40 sous. De même j'ai
donné et concédé à l'abbé et au
convent de Saint-Paul de Besançon
libre et plein pouvoir de recevoir
des hommes dans mon village de
Nancray et de les installer sur des
manses appartenant à Saint-Paul de
Besançon, sauf la juridiction que
j'ai sur tous les autres hommes [du
lieu] et sur ceux qui résident sur
leurs manses. De même, j'ai donné
auxdits abbé et couvent 10 livres
pour ma sépulture à faire le jour de
ma mort. De même, j'ai donné à
Renaud, mon serviteur, 60 sous, à
Girard et Étienne, frères, 60, à
Garinet 50 sous. Et j'ai délégué,
institué et fait exécuteurs de ce
présent testament religieuse
personne le seigneur Jean, abbé de
Saint-Paul de Besançon, puissant
seigneur Liébaud de Beaufremont,
mon redouté seigneur Hugues de
Montferrand et le seigneur
Humbert, doyen de Rougemont,
pour exécuter et mener à bien tout
ce qui est susdit ; et s'il arrivait, ce
qu'à Dieu ne plaise, que tout ce qui
est susdit ne soit pas accompli ou
ne puisse être accompli, j'ai voulu,
et l'en ai supplié, que le seigneur
Eudes, par la miséricorde divine
archevêque de Besançon, fasse
accomplir tout ce qui est susdit ou
remédier à quelque défaut par la
censure ecclésiastique et selon son
pouvoir. En témoignage de quoi les
sceaux de religieuses personnes, le
seigneur Jean, abbé de Saint-Paul
de Besançon, le prieur de Dole, et
sage personne Humbert, doyen de
Rougemont ont été à ma demande
appendus. Fait et donné la veille
des Saints-Jacques-et-Christophe,
l'an du Seigneur 1269, au mois de
juillet.