Introduction des cours Dossiers documentaires Bibliographies
1636, 6 août. Tous aux armes, sauf nous : Mandement du Bureau de la ville « pour faire revue des hommes capables de porter les armes »
Notice      Fac-similé interactif      Texte et traduction    Commentaire diplomatique    Commentaire historique
  Dossier 107 image du dossier
Texte original

De par les prevost des marchans et eschevins de la ville de Paris. Sire Simon Marcès, quartinier,
nous vous mandons que vous aillier et envoyez vos cinquantiniers et dixeniers par votre quartier
pour faire reveue du nombre d’hommes capables de porter les armes au dessus de dix-huict ans
jusques à soixante et de la quantité d’armes offencives et deffencives, poudres et chevaux qui s’y
trouveront. Comme aussy dresser un roolle des bourgeois de votred. quartier sur lequel seront escriptz
ce que chacun voudra fournir d’hommes et d’argent pour la solde des regiments qui se lèvent à Paris
pour le service de Sa Majesté, dans lequel roolle vous ne comprendrez aucun des compagnies
souveraines
, corps de marchandises, officiers de ville ny jurez de mestiers, ains seulement les bons
bourgeois et autres gens vivans de leurs rentes ou financiers (conformement aux ordonnances [dans la
transcription plus bas, notez que ce passage est biffé]). De quoy vous nous envoyrez les procés
verbaux au bureau de la ville pour en certiffier Sa Masjesté, suyvant l’ordre que nous en avons, dont
nous vous envoyons des copies imprimées pour vous en servir où il vous sera besoing. Sy n’y failte faulte.
Faict au bureau de la ville ce VIe aoust 1636.

DE BOURGES, N. DE CREIL, J. TOUQUOY.

Pareil envoyé à chacun des quartiniers.

Soit en se limitant aux données factuelles :

1636, 6 août — Paris.

Le bureau de ville ordonne au quartenier Simon Marcès de dresser pour son quartier la liste des hommes en âge de prendre les armes et d’établir un rôle de taxation des bourgeois, d’où sont exclus les magistrats des cours souveraines et les marchands et maîtres des métiers.