Introduction des cours Dossiers documentaires Bibliographies
Début du Xe siècle. Épîtres de saint Paul
Notice      Fac-similé interactif      Texte et traduction    Commentaire paléographique
  Dossier 4 image du dossier
Texte original Traduction
[...] convertimini iteru(m) ad infirma et egena
elementa, quibus denuo servire vultis [1] ?
Dies  (a)  observatis et menses  (b)  et tempora  (c)  et annos (d).
Timeo vos (e), ne forte sine causa laboraverim (f)
in vobis. Estote sicut ego (g), quia et ego sicut vos.
F(rat)r(e)s, obsecro vos (h). Nihil me lesi\s/tis (i). Scitis autem
quia p(er) infirmitatem carnis evangelizavi
vobis jampridem, et temptationem v(est)ram
in carne mea non sprevistis neque respuistis,
sed sicut angelum Dei excepistis me, sicut (Christu)m J(esu)m.

Ubi est ergo beatitudo v(est)ra (j) ? Testimonium
enim perhibeo vobis quia, si fieri posset[2], (oculos) v(est)ros
eruissetis et dedissetis mihi. Ergo inimicus vobis
factus sum, verum dicens vobis. Aemulantur vos (k)
non bene, sed excludere vos volunt (l) ut illos
aemulemini. (m) Bonum aute(m) aemulamini in
bono semper, et non tantum cum p(rae)sens sum
apud vos. Filioli mei[3], quos iterum parturio (n)
donec formetur (Christu)s in vobis. Vellem aute(m)
e(ss)e apud vos modo et mutare vocem meam (o),
q(uoniam) confundor (p) in vobis.

Dicite mihi, qui sub lege vultis esse, legem non
legistis (q)  ’ Scriptum est enim quoniam Abraham
duos filios habuit, unum de ancilla et unum
de libera. Sed qui de ancilla, secundum car-
nem natus est ; qui autem de libera, per repro-
missionem. Quae sunt per allegoriam dicta.
Haec enim sunt duo testamenta. Unum quidem
in monte Sina in servitutem generans,
quae est Agar. Sina enim mons est in Arabia,
qui conjunctus est ei quae nunc est Hierusalem (r)
et servit cum filiis ejus. Illa autem quae sursum est [...]

Glose marginale

[1] Q(ua)re dic(it) ‘quib(us) denuo servire vultis’ ? Nu(m)quid
Galatæ legi (ve)l circu(m)cisioni antea servierant ?
N(on) utique s(ed) ita (est) intelligendum : O Galatæ,
si dies et annos observatis more Judeor(um),
nichil distatis a gentilibus incredulis
q(u)i dies et annos (et) tempora observant.

[2] ’Si fieri posset’ : s(cilicet) sine v(est)ro dispendio.
- ’Oculos v(est)ros eruissetis et dedissetis m(ih)i’ :
i(dest) si fieri posset ut ego oculis corporeis
possem majora de D(e)o cognoscere et archana
mysterioru(m) lumine corporis amplius penetrare.
- ’(Oculos) v(est)ros eruissetis et dedissetis m(ih)i’ :
i(dest) tanta caritate erga me ferventes eratis
et tantu(m) desiderabatis audire verbum Dei per me.

[3] ‘Filioli mei, quos iteru(m) parturio donec formet(ur)
(Christu)s in vob(is).’ Parturire (est) parere velle...

Glose interlinéaire

(a) s(cilicet) circu(m)cisionis.

(b) s(cilicet) novaru(m) frugum.

(c) s(cilicet) div(er)sa.

(d) s(cilicet) septimu(m) (ve)l (quinquagesi)mu(m).

(e) i(dest) timeo de vobis.

(f) ille sine causa laborat in discipulis q(u)i du(m) eos
ad meliora p(ro)vocat illi minora sectantur.

(g) i(dest) recedite ab observatione legali et transite
ad Evangeli gratiam sicut ego feci.

(h) s(cilicet) ut me patient(er) audiatis.

(i) i(dest) in nullo du(m) apud vos fuerim c(on)tradixistis.

(j) s(cilicet) q(u)a vos beatos e(ss)e diceba(m).

(k) invident vobis (ve)l zelant(ur) vos.

(l) i(dest) separare vos volunt a gr(ati)a Ev(an)g(e)li (et) in
servitute(m) legis transferre.

(m) imitamini.

(n) i(dest) doleo.

(o) i(dest) ut n(on) dicerem vos e(ss)e filios meos.

(p) erubesco.

(q) scilicet ut spiritaliter intellexissetis.

(r) idest terre.

[...] comment retournez-vous à ces pauvres et faibles
rudiments, auxquels vous voulez de nouveau vous soumettre [1]  ?
Vous observez les jours (a), les mois (b), les temps  (c)  et les années (d)  !
Vous me faites craindre (e) d’avoir travaillé en vain (f)
parmi vous. Soyez comme moi (g), puisque moi je suis comme vous.
Frères, je vous supplie (h). Vous ne m’avez blessé en rien (i). Vous savez
que j’étais malade dans ma chair quand je vous ai évangélisés
d’abord, et l’épreuve qu’détait pour vous
ma chair, vous ne l’avez ni méprisée ni repoussée,
mais vous m’avez reçu comme un ange de Dieu, comme le Christ Jésus.
Où est votre bonheur (j)  ? Je vous rends ce témoignage
que, s’il eût été possible, vous vous seriez arraché les yeux [2]
pour me les donner. Suis-je donc devenu votre ennemi,
en vous disant la vérité ? L’attachement (k) de ces gens pour vous
n’est pas bon, ils veulent vous détacher (l) afin que ce soit à eux
que vous vous attachiez (m). Il est bon que vous vous attachiez dans
le bien, toujours, et non seulement quand je suis présent
parmi vous. Mes petits enfants [3], que j’enfante (n) de nouveau
jusqu’à ce que le Christ soit formé en vous, je voudrais
être auprès de vous à cette heure et changer de langage (o),
car je suis perplexe (p) à votre sujet.
Dites-moi, vous qui voulez être sous la loi : la loi, ne
l’avez-vous pas lue (q)  ? Car il est écrit qu’Abraham
eut deux fils, l’un de la servante, l’autre
de la femme libre. Mais le fils de la servante naquit selon
la chair ; et celui de la femme libre, en vertu de
la promesse. Ces choses sont dites par manière d’allégorie.
Elles représentent les deux testaments. L’un [l’Ancien],
enfantant au mont Sinaï pour la servitude,
c’est Agar (le Sinaï est en effet en Arabie),
et il correspond à la Jérusalem actuelle (r),
qui est esclave avec ses enfants. Mais celle d’en haut [...]

Glose marginale

[1] Pourquoi dit-il : ’auxquels vous voulez…’ ’ Est-ce que les
Galates avaient été soumis auparavant à la loi ou à la circoncision ?
Il faut le comprendre non dans l’absolu mais ainsi : Galates,
si vous observez les jours et les années à la manière des Juifs,
vous n’êtes en rien différents des gentils incroyants
qui observent les jours, les années et les temps.

[2] ’S’il eût été possible’ : i.e. sans perte pour vous.
- ’Vous vous seriez arraché les yeux pour me les donner’ :
i.e. si j’avais pu connaître de Dieu des vérités plus élevées
avec des yeux physiques, et pénétrer plus profondément
par la vue physique les secrets des mystères.
- ’Vous vous seriez arraché les yeux pour me les donner :
i.e. vous éprouviez une telle affection pour moi et vous
désiriez tellement entendre de moi la parole de Dieu.

[3] ’Mes petits enfants, que j’enfante de nouveau jusqu’à ce que le
Christ soit formé en vous’ : enfanter, c’est vouloir qu’ils obéissent...

Glose interlinéaire

(a) i.e. de la circoncision.

(b) i.e. des récoltes.

(c) i.e. différents.

(d) i.e. la septième ou la cinquantième.

(e) i.e. j’ai peur pour vous.

(f) il travaille en vain pour des disciples qui, alors
qu’il les exhorte à s’élever, s’arrêtent à des minuties.

(g) i.e. laissez là l’observance de la loi pour vous
convertir à la grâce de l’Évangile comme je l’ai fait.

(h) i.e. de m’écouter avec patience.

(i) i.e. de m’écouter avec patience.

(j) i.e. celui dont je vous disais que vous jouissiez.

(k) ils vous envient ou vous jalousent.

(l) i.e. ils veulent vous détacher de la grâce de
l’Évangile pour vous soumettre au joug de la loi.

(m) que vous les imitiez.

(n) i.e. je souffre.

(o) i.e. ne pas dire que vous êtes mes enfants.

(p) je rougis.

(q) i.e. de manière à l’avoir comprise spirituellement.

(r) i.e. terrestre.