Introduction des cours Dossiers documentaires Bibliographies
1296, septembre. Acte de juridiction gracieuse laïque (Franche-Comté)
Notice      Fac-similé interactif      Texte et traduction  Commentaire diplomatique
Dossier 26
  1. Parties du discours
  2. Synthèse

Passer la souris sur le texte pour obtenir des commentaires de détail

Nous . . Burgoigne, femme jadix Renat Burciot de Salins, Est’, Jaquet et Richars, suy enffant façons savoir a tout que nos avons vendu, bailliez et delivrez en nom de vendue perpetuel a Wuill’m Walguet clerc de Salins et es siens et cui il l’outroeroit une nostre vigne assis en la colunge sux le biez, tochant d’une part a la vigne a fil Jehan de Chantane et d’autre part a nostre vigne et par dessux a la vigne a Joye fil Thewoyn, pour le pris de sexante et dix sox d’estevenans, desqués nos nos tenons por bien paiez en bons deniers nombrez ; et li denunçons que ele doit le quart des fruit renduz en ladite vigne et doux deniers de garde a l’iglise de Goyle. De laquele nos nos devittons et ledit achetour en envittons et mettons en possession corporel ou ausi par ces lettres ; et la li promettons nos tuit ensamble et chascons de nos por lui, par stipulacion sollempnel, par nos foy donez corporelment et sux l’obligacion de tout nos biens, garandir, deffendre et appaisier contre tout, ades et en tout leux, franchement de tout servituz, exceptez solement le servituz dessux dit ; et volons que l’on ne puisse riens dire ne prover contre cest fait ne contre ces lettres, se n’est par lettres saelees dou seal de la cour nostre seignour le . . roy de France, en la jurisdicion douquel nos obligons nos et nos biens pour tenir les chouses dessux dites En tesmoing de laquel chouse, requis avons et fait mettre en ces lettres, faites par la main doudit Wuill’, le seal de nostredit seignour le . . roy, douquel on use en la cour de Salins, ensamble le seal Jehannin dit Beduse, prevost dou bourc communal de Salins. Saelees dou seal de nostredit seignour le roy par Est’ Berengier, Wuynet Pancepin et ledit Wuill’, et par ledit prevost dou suen seal, l’an M CC nonante et siex ou moi de septembre.