Introduction des cours Dossiers documentaires Bibliographies
1540, 4 mars. Le roi s’amuse : Quittance au trésorier de la Maison du roi
Notice      Fac-similé interactif      Texte et traduction    Commentaire diplomatique  Commentaire historique
Dossier 112

L’acte reflète l’influence prise par les Italiens à la cour de François Ier, encore accentuée par une immigration italienne abondante, plus spécifiquement venue de Florence. Les Buonaccorsi sont précisément des Florentins installés à Lyon depuis au moins le début du XVIe siècle comme marchands et banquiers. Ils sont entrés au service du roi par l’intermédiaire des finances, et s’intègrent rapidement à la cour. Julien Bonacorsi, père d’Antoine, est trésorier de Provence, proche de Semblançay. Il est également le mentor de l’orfèvre italien Benvenuto Cellini à la cour de France en 1537 et l’exécuteur testamentaire du Rosso, un des peintres de Fontainebleau, en 1541. Les Buonaccorsi constituent ainsi un de nombreux intermédiaires entre le roi et la culture italienne, Antoine étant par ailleurs placé dans une position charnière : ancien financier, il est pourvu d’un office de secrétaire du roi le 7 janvier 1538. Aussi les artistes, récompensés ici pour leurs jeux d’acteur et leurs mots d’esprit en italien, se voient-ils décernés volontiers le titre de gentilshommes, dont rien n’indique qu’il soit socialement fondé.