Introduction des cours Dossiers documentaires Bibliographies
1261, 28 et 30 janvier. Lettres pontificales (copie contemporaine aux registres pontificaux) Le pape, le roi, les moniales : confirmations de dons d’églises de Brno à des cisterciennes de Moravie
Notice      Fac-similé interactif      Texte et traduction    Commentaire diplomatique    Commentaire historique
  Dossier 95 image du dossier
Texte original Traduction
[1]
Devotionis augm(en)tum vobis Deo propitio
p(ro)venire confidim(us) si sup(er) hiis que digne cupitis nos vobis invenisse benivolos
gaudeatis. Sane petitio
v(est)ra nobis exhibita continebat q(uo)d, cum clare memorie P(remislaus) rex Boemie
jus patronatus quod i(n) ecc(lesi)a
S(an)c(t)i Jacobi de Burgo Brunen(si), Olomucen(sis) dioc(esis), obtinebat de assensu
[exponctué venerabilis fratris nostri]Olomucensis episcopi re -[2].
-gia vobis liberalitate donasset intuitu pietatis, tandem [exponctué : d(i)c(tu)s
ep(iscopu)s] ci(r)ca vos dirigens pat(er)ne benigni- [3].
-tatis affectu(m), diligenti deliberatione p(re)habita, vobis ordinaria auc(torita)te
co(n)cessit ut d(i)c(t)am ecc(lesi)a(m), tunc va-
-cantem, cuj(us) collatio spectabat ad eum, cum jurib(us) et p(er)tinentiis suis i(n)
v(est)ros usus p(ro)prios retinere
possetis, deputata de p(ro)ventib(us) ip(s)ius ecc(lesi)e vicario ibidem p(er)petuo
s(er)vituro pro sustentatione sua et ep(iscop)a-
-lib(us) jurib(us) p(er)solvendis et supportandis ejus consuetis onerib(us) congrua
portione, p(ro)ut i(n) patentib(us) litt(er)is
co(n)fectis exinde ac sigillo ep(iscop)i memorati signatis plenius dicitur co(n)tineri. Nos
itaq(ue), v(est)ris supp(licationi)b(us) inclinati,
q(uo)d ab eisdem rege et ep(iscop)o sup(er) p(re)missis pie ac provide f(a)c(tu)m est
ratu(m) et firmu(m) habentes, id, non
obstante q(uo)d ad hoc assensus Olomucen(sis) capituli minime intervenit, auc(torita)te
ap(ostoli)ca co(n)firmam(us) (et) p(resentis) s(cripti) p(atrocinio) co(mmun)im(us).
Nulli n(ost)re co(n)firmationis (et)c(etera). Dat(um) Lateran(i), V k(a)l(endas) febr(uarii),
anno septimo.

[Fin de la première lettre]

[4] Devotionis augm(en)tum (et)c(etera) ut (i)n alia
us(que) memorie W(enceslaus) rex Boemie jus patronatus quod i(n) ecc(lesi)a S(an)c(t)i
Petri de Burgo Brunen(si), Olomucen(sis) dioc(esis)
obtinebat de assensu [exponctué : ve(nerabilis) f(rat)ris n(ost)ri] . . Olomucen(sis)
ep(iscop)i regia vobis liberalitate donasset intuitu pietatis,[5]
tandem [souligné : d(i)c(tu)s ep(iscopu)s] circa vos dirigens pat(er)ne benignitatis
affectu(m), diligenti deliberatione p(re)habita, vo- [6]
-bis ordinaria auc(torita)te co(n)cessit ut d(i)c(t)am ecc(lesi)a(m), i(n) qua rectoris
institutio spectabat ad eu(m), cum jurib(us) et
p(er)tinentiis suis, cedente v(e)l decedente illi(us) rectore, i(n) v(est)ros usus
p(ro)p(r)ios retinere possitis, deputata de
p(ro)ventib(us) ip(s)ius ecc(lesi)e vicario ibide(m) p(er)petuo s(er)vituro pro
sustentatione sua (et) ep(iscop)alib(us) jurib(us) p(er)solvendis (et) sup-
-portandis ej(us) co(n)suetis onerib(us) co(n)grua portione (et)c(etera) us(que)
co(mmun)im(us). Nulli n(ost)re co(n)firmationis (et)c(etera). Dat(um) La-
-teran(i), III k(a)l(endas) febr(uarii), anno septimo.

Ajouts en marge

[1] Abb(at)isse (et)con(ven)tui mon(asterii)Vallis S(an)c(t)e
Marie de Oglavia, Cistertien(sis)
ord(inis), Olomucen(sis) dioc(esis).

[2] bone me(morie)

[3] ven(er)abilis f(rate)r n(oste)r . . ep(iscopu)s
Olomucen(sis) successor illi(us)

[4] . . Abb(at)isse (et) con(ven)tui mon(asterii) de Celi
Porta, Cistercien(sis) ordin(is), Olomu-
-cen(sis) dioc(esis).

[5] bone me(morie)

[6] ven(er)abilis f(rate)r n(oste)r . . Olomucen(sis)
ep(iscopu)s successor illi(us)

À l’abbesse et au convent du monastère de Mariental à Oslavany, ordre cistercien,
diocèse d’Olmutz. Un surcroît de dévotion, nous en sommes certain, vous viendra avec
l’aide de Dieu si vous avez la joie de nous trouver prêt à accéder à vos souhaits légitimes.
On nous a montré la supplique par laquelle vous nous exposez que, comme feu l’illustre
Premislas roi de Bohême vous avait dans sa piété, avec l’accord (de notre vénérable frère)
(de feu) . . l’évêque d’Olmutz, [1]. , donné de sa royale libéralité le droit
de patronage qu’il avait en l’église Saint-Jacques du château de Brno, diocèse d’Olmutz,
(ledit évêque) [2]. , tournant vers
vous un cœur empli de paternelle bienveillance, après mûre réflexion vous avait autorisés
de son autorité ordinaire à conserver à vos propres usages la susdite église, alors vacante
dont la collation lui revient, avec ses droits et dépendances, en réservant une portion
congrue des ressources de l’église au vicaire qui doit la desservir à perpétuité, pour
subvenir à ses besoins, pour acquitter les taxes épiscopales et pour supporter les charges
courantes, ainsi qu’il est, dit-on, plus pleinement contenu dans les lettres patentes
expédiées à ce sujet sous le sceau dudit évêque. Nous donc, mû par votre requête, tenons
pour ferme et ratifié ce qui a été pieusement et sagement décidé par lesdits roi et évêque à
ce sujet et, nonobstant que l’on n’ait pas sollicité sur ce l’assentiment du chapitre
[cathédral] d’Olmutz, le confirmons de l’autorité apostolique et de la protection du
présent écrit le renforçons. Que personne de notre confirmation etc. Donné au Latran, le 5
des calendes de février, l’an septième.

[Fin de la première lettre]

[3] diocèse
d’Olmutz. Un surcroît de dévotion etc. jusqu’à feu l’illustre Wenceslas roi de Bohême vous
vait dans sa piété, avec l’accord (de notre vénérable frère) {de feu} . . l’évêque d’Olmutz,
[4] donné de sa royale libéralité le droit de patronage qu’il avait en
l’église Saint-Pierre du château de Brno, diocèse d’Olmutz, (ledit évêque) [5]
,tournant vers vous un cœur empli de paternelle
bienveillance, après mûre réflexion vous avait autorisés de son autorité ordinaire à
conserver à vos propres usages la susdite église, où la nomination du curé lui revenait,
avec ses droits et dépendances, au prochain départ ou décès du curé, en réservant une
portion congrue des ressources de l’église au vicaire qui doit la desservir à perpétuité,
pour subvenir à ses besoins, pour acquitter les taxes épiscopales et pour supporter les
charges courantes etc. jusqu’à renforçons. Qu’aucun de notre confirmation etc. Donné au
Latran, le 3 des calendes de février, l’an septième.

Ajouts en marge

[1] de bonne mémoire

[2] notre vénérable frère l’évêque
d’Olmutz son successeur

[3] À l’abbesse et au convent du monastère de Himmelpforten, ordre cistercien,

[4] de bonne mémoire,

[5] notre vénérable
frère l’évêque d’Olmutz son successeur