Introduction des cours Dossiers documentaires Bibliographies
XIVe siècle. Le prologue du commentaire de Grégoire de Rimini sur les Sentences.
Notice      Fac-similé interactif      Texte et traduction  Commentaire paléographique    Commentaire historique
Dossier 101

Le système abréviatif présente les formes classiques : tildes pour les nasales ; les abréviations sur –p et sur –q ; lettres suscrites pour les conjonctions ; terminaisons en –b(us) et –or(um), signes conventionnels pour –et, -ur, -re et -us. La conjonction et est régulièrement remplacée par la note tironienne. Les références et les divisions sont marquées par des chiffres arabes, parmi lesquels on peut noter le 4 sous la forme d’une boucle.

La page offre également de nombreuses abréviations par contraction et suspension qui sont typiques d’un texte scolaire au vocabulaire technique très riche. On remarquera plus particulièrement les abréviations par contraction suivante : an(teceden)s, ar(ticu)lu(m), Aug(ustinu)m, (con)fir(ma)t(ur), (conclusi)o(n)is, (conseque)n(ti)a, (conseque)ns, (contingi)t, d(iffe)r(enti)a, dem(onst)r(ati)o, impo(ssibi)le, o(ppositu)m, ob(ject)um, p(ri)n(cipaliter), p(ro)p(ositi)o, p(robatu)r, s(ignifica)tu(m), s(imilite)r, s(u)b-(je)c(tu)m, si(llogis)m(us), theo(logi)a et ses composés, u(niversa)lis.

Quelques abréviations par suspension, moins nombreuses, sont également notables : a(pparet), c(apitulo), T(rinitate), huj(usmodi), p(atet), p(reterea), s(cilicet), se-(queretur), se(quitur), sig(nificatur).