Introduction des cours Dossiers documentaires Bibliographies
XIVe siècle. Le prologue du commentaire de Grégoire de Rimini sur les Sentences.
Notice      Fac-similé interactif      Texte et traduction  Commentaire paléographique    Commentaire historique
Dossier 101

Sauf rares exceptions pour quelques prépositions, les mots sont correctement séparés les uns des autres. Le copiste a revu son travail de diverses manières : par grattage à la fin de la ligne 23a (pour corriger la terminaison de pollent) ou par additions comme aux lignes 10a (notitia ajouté en marge), 35a (pollet devient pollent) ou 40a (non avec signe de renvoi). En fin de ligne, la coupure des mots est indiquée par un trait. Le point (punctus) est utilisé pour séparer les propositions et les références aux autorités citées (titre, numéros de livre et de chapitre). Sur cette page de grandes dimensions (320 x 240 mm), le texte est copié sur deux colonnes (225 x 170 mm) délimitées par une réglure à l’encre. Le début du prologue est rehaussé par une grande initiale historiée C (45 x 40 mm) représentant Grégoire de Rimini en chaire faisant cours à trois frères augustins assis à ses pieds. Les trois premières lignes du prologue sont également mises en valeur par l’emploi d’une écriture de gros module.

La lecture du texte est facilitée par deux moyens :

  • des pieds de mouche alternativement bleu et rouge soulignent les grandes divisions du raisonnement déjà numérotées et la progression logique (confirmatur, ad oppositum…).
  • des annotations marginales indiquent sporadiquement la structure du raisonnement (oppositum, ad questionem, prima conclusio) ou une référence (Ocham).